C’était une chanson de Hong Kong Syndikat fin des années 80, littéralement, le béton et la terre battue.  Bon, ça parlait d’amour.

Mais entre 2006 et 2015, l’équivalent d’un département comme la Seine-et-Marne a été perdu pour l’agriculture et les écosystèmes indique l’Observatoire national de la Biodiversité.
Le gouvernement travaille actuellement sur des lois contre cette bétonisation déraisonnée. La bonne nouvelle c’est que depuis 2009 la progression de l’artificialisation a légèrement ralenti, elle est ainsi passée de + 1,9 % entre 2006 et 2009 à + 1,1 % entre 2009 et 2015. Continuons dans ce sens ! http://www.planete-biodiv.org/